Archives de catégorie : Non classé

mon parcours professionnel

J’ai commencé ma vie professionnelle dans le milieu socio-éducatif, par une expérience de 8 ans dans une des premières missions locales au Creusot, j’étais conseillère et formatrice auprès de jeunes en recherche d’orientation professionnelle;

Puis à partir de 1990 , j’ai bifurqué vers le théâtre , par une formation au Centre national d’art dramatique de Dijon , puis à Paris auprès de Philippe Gaulier pour le jeu du clown. J’ai eu aussi  la chance de faire des stages avec Mario Gonzales sur le jeu masqué (masque neutre et comédia dell’arte) . Mon cheminement de presque trente années d’expression scènique m’a amenée à  travailler professionnellement avec plusieurs compagnies autour du clown et de la marionnette, notamment au Guignol de Lyon , en théâtre d’entreprise et pour le cinéma d’animation (voix de dessins animés) .

J’ai participé activement à la création de nombreux  spectacles de la   compagnie  Houpn’co. J’ai aussi réalisé une série  feuilletons radiophoniques diffusés par l’epra (agence de programmes sonores), et suivi une formation à la réalisation de séquences animées pour le spectacle vivant.

Au cours de ce parcours , j’ai eu l’occasion d’animer des ateliers théâtre pour des enfants et des adultes . J’ai pu percevoir les apports bénéfiques de cette pratique artistique pour les participants . De là est venu  le désir de réfléchir plus profondément à la démarche de relier  art et soin  , j’ai donc suivi une formation à l’art-thérapie sur deux année , à Arles auprès de l’institut Profac, qui oriente son enseignement vers la psychnanalyse.

La marionnette comme support de médiation à visée thérapeutique

Mes vingt années d’expérience de marionnettiste et de comédienne  nourrissent mes réflexions pour l’utilisation de la marionnette en médiation thérapeutique .

La marionnette est un support formidable pour favoriser l’expression des sentiments, des rêves, des désirs. Sa qualité essentielle est de permettre la distanciation, ce n’est pas le marionnettiste qui parle mais la marionnette qui envoie discrètement son message aux spectateurs et même au marionnettiste ! La marionnette transporte dans les ères de l’enfance et éveille à un regard neuf sur le présent.

La marionnette porte aussi la qualité de rendre actif le spectateur, il ne regarde pas une personne mais un objet auquel il prête une part de lui même, sa part d’enfance. Qui n’a pas remarqué la joie et la fascination des enfants et même des adultes devant un spectacle de marionnettes !

Pour le jeu de marionnettes que je propose, Paroles de Marionnettes, je privilégie le castelet, qui est l’ espace de vie et d’expression des marionnettes, un espace ritualisé qui porte en lui sa dimension thérapeutique du fait de la distance qu’il impose : le marionnettiste est caché, le spectateur ne voit plus que la marionnette.

Pour certains  ateliers je propose un dispositif avec des marionnettes déjà faites,  pour d’autres le jeu se fait avec des marionnettes que les participants créent sur place . Je suis attentive à préserver du temps pour le jeu avec la marionnette, la fabrication se fait dans un élan de spontanéité, l’objet fini  marionnette n’est pas l’essentiel , c’est son utilisation dans la relation qui est importante.

Ces ateliers sont d’un apport bénéfique dans les lieux de soin pour enfants ou adultes:

  • en pédiatrie
  • en services de rééducation fonctionnelle
  • en oncologie
  • en soins palliatifs
  • en maison de retraite
  • pour favoriser la qualité du lien aidants -aidés, das le cas de maladies importantes.

 

Pour les structures scolaires

Mes propositions pour les structures scolaires, écoles primaires et collèges 

Ateliers ouverts à la créativité de l’enfant et de l’adolescent, par le jeu scènique ..

…. Un espace temps sans pression extérieure et sans attente esthétique , avec des incursions dans l’improvisation théâtrale, la danse , l’interprétation de  texte littéraire , l’écriture et aussi la peinture , ceci dans une ambiance de bienveillance et de tolérance.

  • Pour une reconnaissance de ses émotions et pour avoir l’occasion de les utiliser de façon constructive.
  • Pour donner une parole à une réalité interne parfois trop mouvementée pour être réceptif aux apprentissages.
  • Pour apaiser les tensions relationnelles
  • Pour une meilleure confiance en soi, et développer alors sa curiosité et son désir d’aller vers l’autre.
  • Pour finalement prendre sa place sereinement au sein de la classe et de l’école, ce lieu de transmission, d’éducation et de socialisation.

Ces ateliers se présentent en séances d’une heure pour des groupes entre 3 et 6 enfants à peu près du même âge (une année d’écart maximum).

Document de présentation :médiations artistiques à l’école