page couverture du livre

Livre de contes

Trois contes philosophiques, pour tous..

que j’ai glanés auprès de mes amis , les êtres de la nature, arbres, fleurs et animaux, pour chanter à ma façon les mystères des bois et des prairies.

  • Un jardinier veut se saisir de la magie des saisons
  • Une racine sort dehors pour voir combien l’arbre est beau
  • Des grenouilles veulent briller plus fort que la lune.

Ce livre convient à tous les yeux et les oreilles d’Enfant.

Pour commander

Art-Thérapie à distance

 

La séance est rythmée de la même façon qu’en cabinet, le temps de production peut avoir lieu en ligne, et  en dehors, entre deux séances , je donne alors des pistes de création, vous m’envoyez par mail ou sms , des photos , des textes , des films, des enregistrements de voix. Ces communications permettent d’établir le lien avec votre univers intérieur et créatif, qui se développera au fur et  mesure des séances à distance. C’est un autre fonctionnement  qu’en cabinet, je prévoie de le poursuivre  au delà du confinement.

La poèsie des Simples

La nature est

apaisante et inspirante

Le Banc de l’imaginaire, un feuilleton pour méditer.J’ai concocté cette série pour nous rapprocher de la nature , plus précisément de la magie que les plantes , les arbres , les paysages créent en nous. Le banc de l’imaginaire est dans un bois sur lequel viennent se reposer des personnages pressés ou fatigués. Ils font connaissance avec de nouveaux amis : les êtres de la nature inspirants de poèsie et de philosophie.
Premier épisode : le Roi du Temps
Le Roi du temps est attendu sur le banc de l’imaginaire, Jo n’y croit pas vraiment et pourtant …
Deuxième épisode : L’églantier
Sophie perçoit l’ancien et le nouveau sur une même branche d’églantier, elle s’assoit pour méditer ….
Troisième épisode : le Marube pourpre
Quelle drôle de plante que le marube pourpre , elle a des feuilles en forme de coeur , Margueritte en a fait la plante des mercis .

Quatrième épisode : Les fleurs du sceau de Salomon éclairent la terre de la lumière qu’elles reçoivent des feuilles ouvertes au ciel
Le sceau de Salomon

Cinquième épisode

L’aubépine invite à écouter les fées sur le banc de l’imaginaire .

Sixième épisode : La sauge.

La plante qui sauve parle à Sophie de l’éternité.

Septième épisode Le bouton d’or

La plante qui aide Nicolas à dépasser sa timidité.

Episode 8 Le Chevrefeuille

Le chèvrefeuille invite à faire confiance à l’avenir

Episode 9 Le Gaillet

Une plante qui aide à suivre ses projets palier par palier

Quelques témoignages de pratiquants de l’art-thérapies

Via cet espace d’expression libre, conduit par la relation thérapeutique, j’ai fais l’expérience d’une exploration intérieure à la rencontre de ma valeur, du lien d’amour envers moi même, et de ma place en tant que femme.Je ne me sens pas radicalement changé, affranchie de mes difficultés ni totalement apaisé.Je me sens entendue, reconnue, capable et en chemin vers moi même.” Lauren

«En m’exprimant par mes mains , je dis beaucoup plus que par les mots » Lise

« Je ressens un apaisement après une séance d’art-thérapie » Loïc

« Je ne sais ni dessiner ni peindre,  j’ai tout de même fait quelque chose qui m’a étonné moi même et donné de la  confiance » Pierre

« Lorsque j’ai terminé mon montage,  je me suis dit : tout est là» Léa

 

 

 

 

Art thérapie en cabinet à Crest

J’accueille en séance individuelle toute personne de tout âge. Au cours d’une première rencontre,  j’écoute vos attentes, vos besoins,. Je vous propose un dispositif “d’essai” pour que vous puissiez vous faire une idée de l’art-thérapie que je pratique.

Les dispositifs que je vous propose sont spécifiquement pour vous . Avec des matériaux divers   j’invite  à une production éphémère , hors de tout jugement ou d’attente esthétique . Les supports peuvent être la peinture , le modelage , l’écriture , le conte, la marionnette .En art-thérapie , il n’est pas du tout nécessaire de savoir peindre ou dessiner.

L’important c’est le processus vivifiant de l’acte créatif et non pas l’objet crée ; ce qui et produit en séance porte ce qui devait se dire à ce moment là, une émotion, un questionnement, des parts de soi parfois méconnues qui se font jour.

Les premières séances permettent de s’alléger, d’éloigner de soi la lourdeur de  souffrances auxquelles parfois on finit par s’identifier,   puis on  perçoit mieux  son propre tableau intérieur,  pour enfin laisser place à une possible nouvelle écriture en suivant le fil de son désir.

Durée des séances : Une heure.
Le nombre de séances n’est pas défini à l’avance, l’arrêt des séances est décidé ensemble, lorsq’un cycle prend fin.

Tel : 06 26 10 16 90/ mail : marieline.permingeat@nordnet.fr

Au  Cabinet des Alpes , 111 rue de la Callade à Crest , dans la Drôme.

Tarifs : le coût d’une séance en cabinet: 45 euros.

Des textes, des reflexions ….

Voici quelques   réflexions sur l’art-thérapie, issues de ma pratique et de mes recherches personnelles,   et de texte d’auteurs éclairants…

L’art-thérapie nous donne un accès direct à notre espace intérieur,  le corps, impliqué dans la création parle de lui même.

L’objet crée (que ce soit un modelage, une peinture, un texte, une danse, une émotion jouée..) fait un effet de tiers dans lequel se déposent des émotions, des rêves, parfois du sens. Le sens que porte une création n’est pas recherché à tout prix, cela créerait une tension inutile, l’important c’est le processus enclenché qui va vers la possibilité de s’approcher, d’apprivoiser le réel intérieur, l’indicible.

Il est mal vu aujourd’hui de parler du manque car il annonce la tristesse, et la tristesse n’a pas bonne presse, elle résonne trop avec déprime, et çà ne sonne pas «gagnant», çà ne brille pas. Pourtant on y gagne à reconnaître notre tristesse, car comme tout ce que nous vivons en sincérité, elle ouvre la porte de notre intime pour aller  sur le chemin de notre désir.

« Nous devons dépasser la logique du tout ou rien : être le premier ou rien. La voie de la douceur me paraît encore la meilleure stratégie. Commencer à jouer trois notes sans attendre d’être concertiste. Nul besoin d’avoir confiance en soir pour effectuer ces micros pas. C’est ainsi que la puissance intérieure se reconstruit . Un pas après l’autre » . Anne Dufourmantel (psychanalyste et philosophe)  /La puissance de la douceur/Payot

“Le jardin secret représente une opposition positive à l’air du temps. Il aide l’individu à penser par lui-même, à devenir un peu plus dense et à se moquer des diktats de l’époque. Ce peut être un acte minuscule, mais répété. Si vous faites pousser la même rose et lui parlez de la même manière tous les jours, personne ne pourra faire cela comme vous. C’est quelque chose que personne ne pourra vous prendre, ce n’est pas prenable. Vous existerez, dans votre singularité, à travers cette rose”.  Anne Dufourmantel, interwiew à Figaro Madame en 2015

La poèsie en art-thérapie est une porte vers l’intime, vers des parties de soi méconnues, on se permet de jouer avec les mots , de créer de l’inutile, de se détourner du résultat pour mieux se rapprocher de l’essentiel.

Arthur Rimbaud écrit dans une lettre à Paul Demeny que le poète devrait trouver une langue qui sera “de l’âme pour l’âme, résumant tout, sons , couleurs, de la pensée accrochant de la pensée et tirant“.

 

 

mon parcours

J’ai commencé ma vie professionnelle dans le milieu socio-éducatif, par une expérience de 8 ans dans une des premières missions locales au Creusot, j’étais conseillère et formatrice auprès de jeunes en recherche d’orientation professionnelle;

Puis à partir de 1990 , j’ai bifurqué vers le théâtre , par une formation au Centre national d’art dramatique de Dijon , puis à Paris auprès de Philippe Gaulier pour le jeu du clown. J’ai eu aussi  la chance de faire des stages avec Mario Gonzales sur le jeu masqué (masque neutre et comédia dell’arte) . Mon cheminement de presque trente années d’expression scènique m’a amenée à  travailler professionnellement avec plusieurs compagnies autour du clown et de la marionnette, notamment au Guignol de Lyon , en théâtre d’entreprise et pour le cinéma d’animation (voix de dessins animés) .

J’ai participé activement à la création de nombreux  spectacles de la   compagnie  Houpn’co. J’ai aussi réalisé une série  feuilletons radiophoniques diffusés par l’epra (agence de programmes sonores), et suivi une formation à la réalisation de séquences animées pour le spectacle vivant.

Au cours de ce parcours , j’ai eu l’occasion d’animer des ateliers théâtre pour des enfants et des adultes . J’ai pu percevoir les apports bénéfiques de cette pratique artistique pour les participants . De là est venu  le désir de réfléchir plus profondément à la démarche de relier  art et soin  , j’ai donc suivi une formation à l’art-thérapie sur deux année , à Arles auprès de l’institut Profac, qui oriente son enseignement vers la psychnanalyse.

Expériences en tant qu’art-thérapeute

Avec la mission locale de Valence , dans le cadre d’un stage pour des jeunes réfugiés.

Au cabinet des Alpes, à Crest ,  en séances individuelles avec des adultes et des adolescents.

A la clinique psycho thérapeutique la Cerisaie à Tain l’Hermitage (en stage)

Au CHU de Valence service addictologie (stage)

Au CHU de Montélimar , service addictologie ( stage)

A l’Ehpad Sainte Marie de Crest , pour la médiation racontons nous

A l’Ehpad Sainte Anne de Crest , pour la médiation racontons nous

La marionnette comme support de médiation à visée thérapeutique

Mes vingt années d’expérience de marionnettiste et de comédienne  nourrissent mes réflexions pour l’utilisation de la marionnette en médiation thérapeutique .

La marionnette est un support formidable pour favoriser l’expression des sentiments, des rêves, des désirs. Sa qualité essentielle est de permettre la distanciation, ce n’est pas le marionnettiste qui parle mais la marionnette qui envoie discrètement son message aux spectateurs et même au marionnettiste ! La marionnette transporte dans les ères de l’enfance et éveille à un regard neuf sur le présent.

La marionnette porte aussi la qualité de rendre actif le spectateur, il ne regarde pas une personne mais un objet auquel il prête une part de lui même, sa part d’enfance. Qui n’a pas remarqué la joie et la fascination des enfants et même des adultes devant un spectacle de marionnettes !

Pour le jeu de marionnettes que je propose, Paroles de Marionnettes, je privilégie le castelet, qui est l’ espace de vie et d’expression des marionnettes, un espace ritualisé qui porte en lui sa dimension thérapeutique du fait de la distance qu’il impose : le marionnettiste est caché, le spectateur ne voit plus que la marionnette.

Pour certains  ateliers je propose un dispositif avec des marionnettes déjà faites,  pour d’autres le jeu se fait avec des marionnettes que les participants créent sur place . Je suis attentive à préserver du temps pour le jeu avec la marionnette, la fabrication se fait dans un élan de spontanéité, l’objet fini  marionnette n’est pas l’essentiel , c’est son utilisation dans la relation qui est importante.

Ces ateliers sont d’un apport bénéfique dans les lieux de soin pour enfants ou adultes:

  • en pédiatrie
  • en services de rééducation fonctionnelle
  • en oncologie
  • en soins palliatifs
  • en maison de retraite
  • pour favoriser la qualité du lien aidants -aidés, das le cas de maladies importantes.

 

Art-thérapie en établissement de soins

En milieu hospitalier et de ré-éducation : l’art-thérapie  apporte sa contribution au parcours vers la santé,

pour les personnes hospitalisées. C’est un accompagnement  psychologique   qui permet de se relier à ses propres forces intimes lorsque la douleur et les effets secondaires des traitement sont importants.

En art-thérapie, c’est une parole non verbale qui est accueillie, une parole qui  passe par l’acte créateur libérant  des émotions parfois trop envahissantes.

L’acte créateur permet non seulement de se libérer de charges émotionnelles négatives mais aussi de retrouver confiance dans ses richesses .

C’est une approche qui vient en complémentarité des suivis médicaux et para médicaux, elle entre dans une prise en charge inter-disciplinaire des soins.

Document de  présentation  à télécharger  :art-therapie en milieu hospitalier

 

                En maison de retraite .

L’art-thérapie propose un temps de respiration vivifiant pour le psychisme, elle permet de soutenir les passages difficiles comme l’entrée en Ehpad, l’après d’interventions chirugicales,  de traumatismes corporels,  et aussi de maintenir un lien vivant avec les personnes atteintes de maladie neuro- dégénératives.

Les séances d’art-thérapie favorisent l’accueil de l’intime et représentent des moments privilégiés pour les résidents d’Ehpads. Ces moments sont précieux pour la santé psychique dans un lieu de  vie en collectivité.

Les séances sont individuelles ou en  groupe de  quatre personnes maximum.

Document de présentation à télécharger art -thérapie en ehpad

J’interviens aussi dans le cadre de projets de médiations artistiques en maison de retraite (suivre le lien)

 

Pour ces deux types de structures :

Les séances sont individuelles ou en petits groupe de 4 personnes maximum.

Les supports artistiques que j’utilise sont adaptés aux personnes accueillies en séance , il n’est pas nécessaire de savoir peindre ou dessiner . Mes dispositifs sont pensés spécifiquement pour chaque personne , il n’est demandé aucun savoir faire ni aucune connaissance artistique.

 

Mise en place

La mise en place d’un espace art-thérapeutique dans un service ou établissement nécessite plusieurs rencontres pour faire connaitre l’art-thérapie aux responsables et à l’équipe, pour que je prenne connaissance des  besoins  et attentes , pour que je  puisse proposer un projet qui conviendra le mieux à tous .

Pour les structures scolaires

Mes propositions pour les structures scolaires, écoles primaires et collèges 

Ateliers ouverts à la créativité de l’enfant et de l’adolescent, par le jeu scènique ..

…. Un espace temps sans pression extérieure et sans attente esthétique , avec des incursions dans l’improvisation théâtrale, la danse , l’interprétation de  texte littéraire , l’écriture et aussi la peinture , ceci dans une ambiance de bienveillance et de tolérance.

  • Pour une reconnaissance de ses émotions et pour avoir l’occasion de les utiliser de façon constructive.
  • Pour donner une parole à une réalité interne parfois trop mouvementée pour être réceptif aux apprentissages.
  • Pour apaiser les tensions relationnelles
  • Pour une meilleure confiance en soi, et développer alors sa curiosité et son désir d’aller vers l’autre.
  • Pour finalement prendre sa place sereinement au sein de la classe et de l’école, ce lieu de transmission, d’éducation et de socialisation.

Ces ateliers se présentent en séances d’une heure pour des groupes entre 3 et 6 enfants à peu près du même âge (une année d’écart maximum).

Document de présentation :médiations artistiques à l’école